Bakanja - ville News

REFUGE POUR LES ENFANTS DE LA RUE A LUBUMBASHI R.D.CONGO

dimanche 31 mars 2013

Conscientiser et conscientiser


La conscientisation, l’une des voies vers la réinsertion sociale et/ou familiale ?

Dès le début de l’année 2013, la maison Bakanja-ville avait accueilli en son sein quelques enfants qui avaient chacun leurs problèmes : ainsi donc, à chaque enfant correspond un problème auquel il faudra trouver une solution. Fidèle à notre objectif traditionnel : les faire sortir de la rue, vers la maison Bakanja-ville en vue de la réinsertion sociale et/ou familiale. C’est ainsi que cette conscientisation se fait au quotidien et au «cas par cas », bien que le but poursuivi reste le même.

Comment se déroule cette conscientisation ?

C’est l’équipe éducatrice qui s’en occupe ; et elle se fait à de différentes étapes et selon les temps forts de l’année : soit c’est la conscientisation individuelle c’est-à-dire  dès le premier  contact avec l’enfant, soit collectivement lors des journées de conscientisation programmées par la maison et dont l’animation se fait par des invités experts (chargés de protection de l’enfance des affaires sociales, division genre, famille et enfants…). Au moins chaque jour, la maison Bakanja-ville reçoit au minimum cinq nouveaux cas qui frappent à sa porte et demandent de l’aide.

Pour rendre efficace cette démarche de conscientisation, nous organisons au moins trois camps par an, au cours desquels différents thèmes sont développés par différents invités experts en la matière. C’est pour nous un moment fort, d’intenses activités relationnelles avec ces enfants et où naît ou renaît le climat de confiance sur base duquel, l’ouverture aidant, l’éducation devient possible. A coté du thème et des sous-thèmes développés, plusieurs activités récréatives et ludiques sont également organisées. Parmi les thèmes développés, nous leur parlons toujours de la famille, leur disant que là c’est mieux et plus sécurisant que la rue ; on leur parle également du pardon : savoir pardonner à ceux qui vous font du mal. Pour donner un exemple, un certain mercredi 03/04/2013, nous sommes allés camper à  l’Institut Salama pour trois jours et le thème central était l’enfant prodigue, avec comme sous-thème : comment reconnaître ses fautes et avoir le courage de demander pardon ?           

 A l’issue du camp, nous avions enregistré certaines demandes qui pour aller en week-end en famille, et pour d’autres pour une réinsertion définitive. Puisque certains enfants nous l’ont demandé, nous avions jugé bon d’y aller progressivement d’autant plus que la réinsertion familiale est un processus de longue haleine, qui nécessite une étude minutieuse, et donc du tact. Ce processus doit être mûri d’une part du côté enfant et de l’autre, famille…

Un jeune touché par la conscientisation

Un jeune, touché par le thème de pardon, a voulu renouer d’avec sa famille. Il s’agit d’un jeune d’environ 9 ans, dont les parents sont divorcés. Le papa s’est remarié à une autre femme qui  ne veut pas de l’enfant et l’accuse de sorcellerie. S’en sont suivies toutes sortes de maltraitances : physique, morale et corporelle. Puisque son papa étant irresponsable et incapable de dire quoi que ce soit à sa femme, il laisse faire toutes ces bêtises.

Plus d’une fois on a tenté une réinsertion, on aboutissait toujours à des échecs, puisque c’était soit le papa qui venait le prendre de force soit c’était sa propre mère. L’enfant ne sachant pas à quel saint se vouer, il était devenu instable et plus agressif : sa maman divorcée n’a pas de moyen et son papa remarié, irresponsable. Suite à cette instabilité, l’enfant a renoué d’avec la rue ; il a fondu, maigri, il est devenu insupportable de caractère…mais sa pauvre maman ne l’a pas abandonné pour autant, elle passait nuit et jour à la maison Bakanja-ville pour demander conseils.

En fin de compte, l’enfant nous est revenu malade, maigrichon et nous demandant de le reprendre à Bakanja-ville. Chose qui a été faite ; touché par la quintessence du thème disions-nous, il a décidé de concert avec sa maman d’aller habiter à Mbuji-Mayi avec sa grand-mère maternelle. Nous sommes en contact régulier par téléphone avec ses tuteurs et il va bien.

Toute chose étant égale par ailleurs, et puisque nous parlions de la conscientisation comme l’un des piliers qui mènent vers une possible réinsertion ; il n’y a pas que les enfants qui sont concernés mais aussi et surtout les parents ou tuteurs de ces enfants. Ceux des parents pour qui la réinsertion n’a pas posé problème, partagent avec ceux pour qui elle pose problème ; et en fin de compte les experts invités, y compris l’assistant social,  interviennent pour une bonne chute.

Terminons par une triste nouvelle : au mois de mars 2013 et précisément le 23/03, était prévue une journée de conscientisation avec les parents ou tuteurs des enfants ; journée qui s’était soldée par un échec cuisant puisque sur 37 familles ciblées, 9 seulement étaient présentes et pour cause, tristes événements de Bakata Katanga. 

2 commentaires:

À 18 mars 2016 à 11:51 , Blogger wdmtest a dit...

SAP PM
EXPLORING SAP AND PLANT MAINTENANCE
Plant Maintenance Background
SAP Background
Plant Maintenance in an R/3 Environment
Concepts and Terminology of R/3 Plant Maintenance
Preparing the System
Configuring SAP R/3 Plant Maintenance
The Implementation Guide (IMG)
Plant Maintenance-Specific Configuration

 
À 21 juin 2017 à 12:15 , Blogger kingrani a dit...

Flipkart is Offering Cashback Offers Flipkart Cashback Offer You will get upto 75% Discount

Flipkart is Offering Cashback Offers Flipkart Cashback Offers You will get upto 75% Discount

Flipkart is Offering Cashback Offers Flipkart big billion day offers You will get upto 75% Discount

Flipkart is Offering Cashback Offers Flipkart hdfc cashback offers You will get upto 75% Discount

Flipkart is one of the biggest world wide eCommerce Site so here you will getFlipkart big billion day offers

Flipkart is one of the biggest world wide eCommerce Site so here you will getflipkart bank cashback offersso

 

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil